DE FR IT

La biodiversité - c’est quoi ?

La biodiversité définit la diversité de la vie. Elle s’est développée sur des milliards d’années et englobe toutes les espèces de plantes et d’animaux, toutes les races et tous les genres représentés au sein de chaque espèce ainsi que tous les écosystèmes. La diversité biologique est essentielle à notre survie car elle est garante d’une eau pure, de nourriture, d’oxygène et de remèdes. Elle nous protège aussi des catastrophes naturelles et offre des espaces de repos et de détente précieux.

La science a décrit près de deux millions d’espèces différentes parmi les êtres vivants, mais leur nombre effectif est certainement beaucoup plus élevé. Pour le territoire bien défini de la Suisse, les chiffres sont relativement fiables : on compte ici quelque 50 000 espèces différentes, dont 111 mammifères, 400 oiseaux, 16 000 insectes et 4000 plantes.

Pertes dramatiques

La biodiversité est toutefois en danger – en Suisse comme partout dans le monde ! La disparition des espèces est principalement due à la réduction de leurs espaces de vie. Dans les zones tropicales par exemple, les forêts vierges, qui abritent une variété infinie d’espèces, sont toujours et encore défrichées. Les milieux scientifiques estiment que 25 000 espèces disparaissent chaque année. Si on continue de surexploiter ainsi la nature, la moitié de la diversité biologique sera perdue d’ici la fin du 21e siècle.

Le nombre des espèces menacées est particulièrement élevé en Suisse en raison d’une population très dense, des dégâts importants causés à la nature au siècle dernier et de la pratique généralisée des monocultures sur le Plateau suisse. Environ 40% de toutes les espèces de mammifères et d’oiseaux sont considérées comme menacées ; chez les reptiles, ce chiffre est même de 75%. Une plante à fleurs sur trois se trouve désormais sur la liste rouge des espèces en danger.

La nature, trop peu considérée

Le morcellement du paysage constitue un gros problème en Suisse : fragmentés par des rues, des voies ferrées et des chemins, les habitats naturels sont réduits à des îles. Mais l’agriculture intensive, qui recourt sans compter aux engrais, désherbants et insecticides chimiques, compromet aussi la diversité biologique. Les effets du changement climatique s’aggravent progressivement : les conditions de vie dans la nature changent tellement vite que certains animaux et plantes ne sont plus capables de s’adapter. La présence d’espèces exotiques, importées d’autres continents par l’être humain et qui se propagent au détriment des espèces indigènes, constitue toutefois aussi un problème.

« Stratégie Biodiversité Suisse »

Les Nations Unies ont déclaré les années 2011 à 2020 la « décennie pour la biodiversité ». L’organisation réagit ainsi à l’état dramatique dans lequel se trouve les bases de notre existence. Elle lance un appel à l’opinion publique mondiale et l’invite à s’engager en faveur de la diversité biologique. Le Conseil fédéral a répondu en adoptant la « Stratégie Biodiversité Suisse » qui pose des objectifs concrets. Les premières mesures du plan d’action qui en découle sont déjà mises en œuvre. Mais la Confédération et les cantons ne peuvent à eux seuls stopper le déclin de la biodiversité : il faut l’engagement de nous tous et toutes !

Stratégie Biodiversité Suisse

  • 1. Die Nutzung der Biodiversität ist nachhaltig
  • 2. Die ökologische Infrastruktur wird geschaffen
  • 3. Der Zustand von National prioritären Arten wird verbessert
  • 4. Die genetische Vielfalt wird erhalten und gefördert
  • 5. Die finanziellen Anreize werden überprüft
  • 6. Die Ökosystemleistungen werden erfasst
  • 7. Das Wissen wird erarbeitet und verbreitet
  • 8. Die Biodiversität im Siedlungsraum wird gefördert
  • 9. Das internationalen Engagement wird verstärkt
  • 10. Die Veränderungen der Biodiversität werden überwacht

Informations stratégie biodiversité